Revenir d’une pause d’ecriture.

On dit toujours que « tout se passe dans la tête » et l’expérience que je vis aujourd’hui avec ma créativité le prouve fermement.

Je peins en ce moment tous les jours et la peinture est arrivée à un moment où j’avais besoin de poser mon stylo et mon carnet.

j’ai passé de longs mois sans ecrire si ce nest pour mon blog de peinture, mais je n’ai plus ecrit d’histoires … je n’ai plus imaginé d’histoires serait le bon terme. je n’ai plus non plus été invitée par des personnages à raconter leurs histoires. En gros, je n’ai plus été inspirée.

Les images qui me venaient était plutôt des visages à peindre, moi qui ne me suis jamais vraiment définie comme peintre. Alors qui étais-je? où était parti ce plaisir que j’avais d’écrire dans le calme de la nuit.

Et puis, réécrirai-je un jour? ce sont les questions que je me suis longtemps posée et qui ont même un peu torturé mon esprit, à chaque fois que je me présentais devant mon chevalet.

Mais au lieu de répondre à ces questions avec de la bienveillance pour moi-même et ma créativité, je me répétais sans cesse toutes les raisons que j’avais de ne plus écrire.

L’épuisement…

L’impression que mon message sur la diversité serait mieux porté par d’autres personnes, plus lues donc plus entendues.

Je pense que j’avais oublié ma conversation avec mon ecrivain que j’aime et surtout les raisons pour lesquelles j’écris.

Ce qui m’est arrivé est quelque chose de très commun aux personnes créatives.

Ces moments de doutes qui créent des périodes de blocages plus ou moins longues. Ces moments de remise en question clairement polluants pour l’inspiration.

Mais tout va mieux aujourd’hui, c’est pourquoi je suis de nouveau là.

J’ai compris que tout ce qu’on se raconte n’est pas forcément vrai et j’ai laissé cette période passer en me disant qu’il n’y avait rien d’anormal à vivre ce que je vivais. J’avais sans doute besoin à cette période-là- qui a correspondu avec les débuts du Covid,-de faire quelque chose de nouveau.

Tout s’est donc débloqué.

Ces derniers jours…

j’ai raffraichi un peu mon site internet. J’y ai inclu une page Ressources, au sein de laquelle se trouvent une page pour les extraits de certains de mes livres et une autre pour mes nouvelles, ces récits courts que je prends énormément de plaisir à ecrire.

J’ai également beaucoup travaillé sur « Khadi 3 » (j’appelle ce troisième volet de la série « je suis khadi », Khadi 3). Tout est fait. Les images sont bien posées à côté des textes et je suis heureuse de contribuer à toujours plus de diversité dans la littérature jeunesse.

Connaissez-vous le « Khadi 1 », le tout premier livre de la série dont le titre est j’ai mal à mes cheveux?

Je vous laisse dès aujourd’hui en découvrir un extrait.

Nous n’avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Je découvre: j’ai mal à mes cheveux! 

Inscrivez-vous pour recevoir un extrait directement dans votre boite mail et être informé.e de mon actualité.

Ne soumettez jamais de mots de passe par le biais de ce formulaire.

Laisser un commentaire