Le dieu de la terre battue

je connais le dieu de la terre battue. Ce n’est pas Raphael Nadal – dont le poster est accroché au mur d’une certaine chambre- mais un petit garçon qui s’appelle N.

N. a découvert sa passion pour le tennis à l’âge de 7 ans. C’est un peu tard! ont dit certains avec bienveillance , trop tard pour rêver de devenir tennisman professionnel. D’après eux, c’est un sport qu’on commence très tôt, à 3 ,4 ans, si tu n’as pas la chance qu’une raquette te soit tendue à ta naissance.

Ça n’a pas été le cas de N. il a commencé par le football, sport classique pour un gamin dont le papa est presque né avec un ballon aux pieds. N. se rendait à son club tous les samedis tant bien que mal, mais ne s’y sentait pas à sa place.

Un jour après un stage découverte, ça a été le coup de foudre entre N. et le tennis. Son père l’a donc inscrit dans cette activité nouvelle pour N et pour lui-même le papa.

Le plus drôle, c’est que la passion de N. pour le tennis est devenue celle de son papa. ils s’entrainent ensemble, voient et revoient des matchs sur Youtube pendant des heures et enchainent les tournois. Le papa aussi, qui regrettent de ne pas avoir connu ce sport plus jeune.

Un soir, après la lecture du deuxième livre de la série « je suis Khadi » (rêve plus haut que la tour Eiffel), j’ai demandé à N. quel était son rêve: il m’a répondu d’un air calme et serein: « être le prochain roi de la terre battue… après Nadal  »

Alors je lui ai répondu comme dans le livre: « Crois en toi, avec du travail et de la persévérance, ton rêve se réalisera »

Le voyant toujours autant passionné, j’ai décidé de lui peindre un tableau le représentant sur cette terre battue qu’il affectionne tant. Il pourra l’accrocher à côté du poster de Nadal. Je pense qu’en regardant ce tableau, cela l’encouragera à aller décrocher son étoile.

Aujourd’hui, je me suis exercée sur mon carnet; la version sur le tableau sera sans doute un peu différente.

wp-1596645057845310290084518175537.jpg

Et je termine avec cette phrase tirée de « Rêve plus haut que la tour Eiffel »

Rose explique à ses camarades de classe qu’elle souhaite devenir pilote d’avion. Et lorsque Tom lui demande si elle n’a pas peur, plus tard, d’avoir des accidents avec son avion, elle lui répond:
« Si j’ai peur, alors je ne réaliserais pas mon rêve. Et tu sais, lorsque je m’imagine voler haut dans le ciel, je suis heureuse ».

………………………………………………………………………………………………………………..

Je parle de Rêve plus haut que la tour Eiffel ici
Rêve plus haut que la tour Eiffel est disponible ici

Laisser un commentaire