Le murmure du bonheur

« Juste devant nous, nous aperçûmes une grande fontaine en escalier. L’eau y descendait en cascade dans un doux bruit qui se noyait dans le silence. Jack s’agita dans sa nacelle, souhaitant certainement lui aussi admirer le paysage. Émilie l’en sortit. Il ouvrit de grands yeux et regarda autour de lui, puis son visage s’éclaira. Moi, je l’avais presque oublié, Jack.

– Tu aimes, hein mon Jack ?

De mon côté, aimer n’était pas le mot juste pour définir ce que je ressentais à cet instant précis. J’étais tout simplement en extase devant le gazouillis des oiseaux qui chantaient gaiement, le silence des cygnes encore endormis flottant sur le lac au loin. Le silence de la brise humide. Le silence de l’infinité du ciel bleu. En extase devant le murmure du bonheur…« 

                                                                                   J’avais hâte de rouler vers le bonheur

 

livre

 

15 réflexions sur “Le murmure du bonheur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s